Accueil

 
 

Bibliothèque Kandinsky

Image
Vue de la salle de lecture de la BK

Séminaire : L'art brut décliné au féminin #1

Séminaire

Art Brut décliné au féminin – formes, discours et pratiques de l’art brut au prisme du genre et de la sexualité. Séance #1 : histoires de médiumnité

Un séminaire de recherche soutenu par les Amis du Centre Pompidou, dans le cadre du programme de recherche sur l'art brut dédié à la collection Decharme. Avec Céline Gazzoletti, Barbara Safarova et leurs invité.es.

Suite à la donation historique consentie par Bruno Decharme – collection abcd au Musée national d’Art moderne en 2021 de plus de neuf cents œuvres majeures présentées dans une salle dédiée du parcours permanent des collections modernes, un programme de recherche au long cours est créé au Musée national d’art moderne, ayant pour ambition de repenser l’histoire et l’historiographie de l’art brut à l’aune des recherches actuelles et en lien avec les collections (œuvres et corpus documentaires compris). Ce programme est en outre articulé à une campagne d’acquisition documentaire pour la Bibliothèque Kandinsky, en vue de constituer une collection de référence.
Les recherches préliminaires amorcées pendant l’Université d’été 2022 de la Bibliothèque Kandinsky « Montrer/Chercher : l’art brut à l’épreuve des archives », l'actualité de plusieurs recherches en cours et l’état actuel des projets de valorisation scientifique de la collection ouvrent une perspective de développement et d’exploration sur la thématique des femmes-artistes de l’art brut qui fera l’objet d’un séminaire pour l’année 2023-2024.

Dans l’étude d’un art qui par définition résiste aux catégorisations, peut-on isoler ses autrices et identifier des regroupements thématiques permettant de saisir les enjeux qui guident leurs pratiques et leurs réceptions ? Par quels moyens formels et dans quels contextes historiques et sociaux les femmes de l’art brut subvertissent-elles les assignations qui les cantonnent à des pratiques et techniques dites féminines et réduisent le cadre d’interprétation de leurs œuvres à des expressions naturelles, voire surnaturelles4 ? Le prisme du genre permet-il de rendre compte de la multiplicité des échanges entre les différents espaces géo-culturels dans lesquels se sont inscrites les pratiques de l’art brut ? Quelles limites à la prise en charge du discours de l’autre par l’art et l’institution les études féministes signalent-elles ? Quelles formes esthétiques et politiques de l’exclusion ou du décentrement, de l’aliénation ou de la subversion les femmes de l’art brut inventent-elles, si bien qu’on ne naît pas brut·e, on le devient ?

Réunissant plusieurs voix expertes du sujet, ce seront sans doute, les quelques interrogations suscitées par ce séminaire prospectif de recherche, ouvert aux spécialistes ainsi qu’à un public de jeunes chercheurs et étudiants.

Ce séminaire de recherche reçoit le soutien des Amis du Centre Pompidou.

Il est conçu en résonance avec l'accrochage "Femmes médiumniques" (jusqu'au 22 janvier 2024) de la collection Bruno Decharme, commissaires: Céline Gazzoletti et Sophie Duplaix.

Crédits de l'image : Hélène Smith, Sans titre, [1912], huile sur bois, 235,5 x 153,5 x 1 cm, ART BRUT / donation Bruno Decharme en 2021. Inv. : AM 2021-928

 

Réserver ma place

Quand

L'évènement est terminé

24 nov - 24 nov 2023



Salle Claude Pompidou, Musée national d'art moderne, Niveau 5